Accroître l'effort de connaissance de la biodiversité outre-mer, un enjeu majeur

Question de référence de l'indicateur : 4- Comment la connaissance sur la biodiversité évolue-t-elle en France ?

- - - - -

Une part majoritaire de la richesse naturelle de la France se situe dans les territoires d'outre-mer. C'est également dans ces territoires que se concentrent les menaces : proportion d'espèces menacées élevée, espèces exotiques envahissantes préoccupantes dans les îles, dégradations des mangroves et des récifs coralliens...

Or, la connaissance que nous avons de cette biodiversité ultra-marine apparaît bien lacunaire au regard des enjeux : l'indicateur Niveau d'exhaustivité de la liste des espèces connues en Outre-mer fait apparaître que seuls 27 % des groupes taxonomiques (= groupes d'espèces apparentées : Oiseaux, Reptiles, Insectes...) sont estimés suffisamment connus pour considérer que nous en avons une bonne idée de la richesse. Pour les trois-quart, il est fort probable que de la présence de nombreuses espèces restent à découvrir et que bien des nouvelles espèces encore inconnues restent à décrire. Des progrès importants sont visibles sur les dernières années [cf. graphique ci-dessous], liés à des efforts d'inventaire et de description, mais la route est encore longue...

La connaissance de la biodiversité, si elle n'est pas un préalable à l'action, apporte néanmoins des éléments précieux pour orienter l'action et la rendre plus efficiente.

Cet indicateur est produit par le Service du Patrimoine Naturel du Muséum national d'Histoire naturelle.

Pour en savoir plus : https://inpn.mnhn.fr/

La démarche "1 semaine - 1 indicateur"

Français
Date
12/04/2016