Actualisation de l'indicateur sur les lacunes de connaissance et de partage des données biodiversité

Pour mémoire, à partir du travail conduit en 2016 par l’UMS PatriNat » (MNHN-AFB-CNRS), l’Observatoire National de la Biodiversité, dans le cadre de la réunion thématique « Nature & connaissance », avait produit cette année, à l'occasion de sa publication annuelle des indicateurs en mai, un indicateur inédit sur les lacunes de connaissances naturalistes produites et partagées en France métropolitaine, indicateur mobilisé dans la question stratégique 4- Comment la connaissance sur la biodiversité évolue-t-elle en France ?

Cet indicateur, dont l'actualisation est prévue deux fois par an afin de refléter au mieux la dynamique de production de données et surtout de leur remontée vers l'Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN), plate-forme thématique nationale du Système d’Information sur la Nature et les Paysages, vient donc tout juste d'être mis à jour sur le site de l'ONB.

On s'intéresse ici à la richesse spécifique métropolitaine mesurée à partir des millions de données de distribution issues de l'INPN. Cette richesse est comparée, pour 27 groupes taxonomiques, à un seuil de connaissance qui représente la richesse minimale devant être observée dans une maille. La comparaison se fait d'abord pour chaque groupe un par un, puis l'indicateur est construit à partir du cumul des 27 groupes.

D’après les informations naturalistes partagées au niveau national, on estime qu'en juillet 2017, pour une maille 10 x 10 km de métropole, en moyenne 74 % des groupes taxonomiques sont mal connus (mal inventoriés). Pour les groupes plus populaires auprès des naturalistes, la situation est meilleure. L'effort à produire dans le partage et l'acquisition de connaissance sur les espèces reste donc conséquent.

Français
Date
29/08/2017