Deux tiers des groupes d'espèces présents dans les Outre-mer sont insuffisamment répertoriés

Question de référence de l'indicateur : 4- Comment la connaissance sur la biodiversité évolue-t-elle en France ?

Connaître les espèces présentes dans un territoire grâce à un référentiel taxonomique de qualité et le plus exhaustif possible est le point de départ incontournable pour protéger la biodiversité. Nécessaire pour gérer et partager des données sur les espèces, c’est un préalable indispensable aux programmes de connaissance ou de conservation. L’élaboration d’un tel référentiel est donc un enjeu essentiel.

L’indicateur relatif au niveau d'exhaustivité de la liste des espèces connues dans les Outre-mer vient d’être mis à jour, à la suite de l'actualisation de l’inventaire des espèces présentes en France (référentiel taxonomique national « TAXREF »produit dans le cadre de l’INPN par le Muséum national d’Histoire naturelle et l’Agence Française pour la Biodiversité). Ainsi, en décembre 2017, on estime que seuls 33 % des groupes taxonomiques sont suffisamment consolidés dans TAXREF.

Néanmoins, en 2017, la valeur de l’indicateur s’améliore de 1,5 point par rapport à l’année précédente. Le travail de compilation se poursuit de manière continue chaque année. Les groupes pour lesquels les connaissances sont très lacunaires  sont essentiellement des invertébrés. Des efforts récents ont  en particulier permis de résorber certaines lacunes concernant les insectes, les mollusques, les lichens, les algues marines et les diatomées, mais aussi des lacunes pour les territoires de la Guyane, de la Polynésie française, de la Nouvelle-Calédonie, des Terres australes et antarctiques françaises et de Clipperton.

Si l’indicateur ne cesse de progresser, témoignant d’un effort soutenu pour compiler la littérature scientifique et mettre à disposition cette information, on constate malgré tout encore un fort déficit de la consolidation des connaissances taxonomiques dans les Outre-mer français, tant la richesse de la biodiversité de ces territoires est grande et important le déficit de taxonomistes en capacité de produire des publications de synthèse.

Pour en savoir plus sur TAXREF : http://inpn.mnhn.fr/programme/referentiel-taxonomique-taxref

Français
Date
24/01/2018