Agriculture biologique

Agriculture biologique

Part de la Surface Agicole Utile en agriculure biologique
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
8,3 % de la surface agricole est exploitée en agriculture biologique en 2019
 
 
Fiche mise à jour le
13/10/2020

Les principes promus par l'agriculture biologique favorisent le maintien d'une biodiversité des sols plus riche. 

 

Une valeur en hausse de l'indicateur peut donc être interprétée comme le développement de pratiques agricoles plus favorables à la préservation de la biodiversité. L’augmentation de la surface cultivée en agriculture biologique est le résultat conjoint de la volonté des agriculteurs de changer de mode de production (pour des raisons économiques et/ou de prise en compte des enjeux liés à la biodiversité des écosystèmes agricoles) et des politiques incitatives.

 

La loi Grenelle 1 (2009) fixe des objectifs chiffrés pour les échéances 2012 et 2020 : « l'Etat favorisera la production et la structuration de cette filière pour que la surface agricole utile en agriculture biologique atteigne 6 % en 2012 et 20 % en 2020. ». La valeur actuelle de l'indicateur rend peu probable l'atteinte de cet objectif.

 

Le programme ambition bio 2017 fixe quant à lui l’objectif de 10 % des surfaces agricoles en mode de production biologique d’ici à 2021.

 

En 2019, plus de 10 % des exploitations du secteur agricole (soit plus de 47 000 exploitations) sont engagées dans une démarche d’agriculture biologique, soit 8,3 % de la SAU, correspondant à plus de 2 millions d’ha. La répartition de la SAU bio est variable selon les régions. Près de la moitié des surfaces en démarche Agriculture biologique en France est localisée dans trois régions (Occitanie 22 %, Nouvelle Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes 12 %). La part de SAU en bio varie entre 28,9 % en Provence–Alpes–Côte d’Azur et 2,1 % dans les Hauts-de-France.