Évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides dans les DOM

Évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides dans les DOM

Taux d'évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides dans les départements d'Outre-mer
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
- 18 % sur la période 2008-2014
 
 
 
Fiche mise à jour le
24/05/2017

Une diminution de l'indicateur aura probablement des conséquences positives sur la biodiversité.

La couverture de cet indice dans les Outre-Mer ne concerne, pour le moment, que les Antilles et La Réunion. L’indicateur y est plus sensible en raison d’un faible nombre de points, par comparaison à la France métropolitaine. Son évolution est également plus erratique.

Les teneurs en pesticides progressent entre 2013 et 2014 dans les cours d’eau antillais en raison d’une hausse des teneurs en chlordécone, en Martinique comme en Guadeloupe. Cet insecticide fortement écotoxique, interdit depuis plus de 20 ans, est encore très présent dans les cours d’eau et occasionnent de nombreux dépassements de normes. La tendance globale reste toutefois à la baisse en Martinique sur la période, de même que sur l’île de La Réunion. Ainsi, sur la période 2008-2014, la valeur de l'indicateur s'établit à + 8 % en Guadeloupe, - 35 % en Martinique et - 26 % à La Réunion.

Malgré ces évolutions globalement assez favorables, les efforts sont à poursuivre pour respecter les objectifs de bon état des eaux assignés par la DCE, d’autant plus que la présence des pesticides reste généralisée dans les cours d’eau, avec des teneurs qui demeurent élevées dans certains bassins.