Responsabilité de la France métropolitaine pour les espèces menacées au niveau européen

Responsabilité de la France métropolitaine pour les espèces menacées au niveau européen

Parmi les espèces menacées évaluées par l’UICN international au niveau européen, proportion des espèces qui sont présentes en France métropolitaine
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
18,4 % au 1er mai 2017
 
 
 
Fiche mise à jour le
20/05/2017

Plus l’indicateur est fort, plus le pays héberge des espèces qui sont menacées (catégories CR, EN et VU) à l’échelle continentale. Il s’agit essentiellement d’un descripteur, chiffre clé sur la responsabilité française pour les espèces menacées en Europe.

A titre de comparaison la proportion des espèces évaluées au niveau européen et présentes en France est de 44 %. Sur son territoire métropolitain, la France abrite presque la moitié des espèces évalués par l’UICN International mais « seulement » 18 % de celles qui sont menacées. La France a donc une responsabilité « moyenne » pour un pays au carrefour des 4 zones biogéographiques. Ceci peut s’interpréter par le fait qu’une part importante des espèces menacées en Europe correspond à des espèces du Sud-Est de l’Europe et des endémiques des îles méditerranéennes.

Interprétation d’une évolution dans le temps

Méthode 1 : en considérant un ensemble constant de groupes taxonomiques et d’espèces évaluées, si l’indicateur augmente, la responsabilité de la France augmente (plus d’espèces menacées sur le même ensemble évalué). Il y a une dégradation de la situation des espèces présentes en France, sans que cette dégradation soit nécessairement en France.

Méthode 2 : En ajoutant des groupes taxonomiques et de nouvelles espèces, selon la disponibilité des évaluations au niveau européen, on consolide alors l’indicateur par l'augmentation du socle de calcul (le chiffre est plus représentatif, mais la source de variation devient équivoque).