Surface de mangroves faisant l'objet de mesures de conservation

Surface de mangroves faisant l'objet de mesures de conservation

Part des surfaces de mangroves sous statut opérationnel de protection des territoires d'outre-mer hors travaux spécifiques (en %)
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
25% des mangroves nationales font l'objet de mesures de conservation en 2018
 
 
 
 
 
 
 
Fiche mise à jour le
10/06/2020

Le pourcentage des surfaces nationales de mangroves gérées à des fins de conservation rend compte des efforts à fournir ou des efforts déjà fournis pour proposer une gestion efficiente des mangroves des territoires français d'outre-mer.
La surface nationale de mangroves (gérées ou non) n'est cependant ni simple à déterminer, ni facile à interpréter. Il convient en effet avant toute chose de déterminer ce qu’est une mangrove (mangroves, arrières mangroves, tannes, marais…), puis de pouvoir identifier le mode pertinent de collecte de l’information et d’en interpréter correctement les résultats.
L’interprétation de cet indicateur est complexe car la surface nationale est statistiquement largement dépendante des vastes portions de mangroves guyanaises qui disparaissent ou apparaissent au grès du déplacement des bancs sédimentaires (il est donc nécessaire de pouvoir analyser séparément les territoires pour retirer le biais guyanais de l’analyse globale). Il s’agit donc d'une donnée quantitative importante mais qui nécessite une grande précaution d’interprétation.

Certains modes de gestions coutumiers ne sont pas pris en compte par l’indicateur, par exemple à Wallis ou en Nouvelle Calédonie. Des travaux ultérieurs sont prévus pour faire évoluer les indicateur vers une meilleure prise en compte de ces modes de gestion. Pour les mangroves de Polynésie, les palétuviers ont été introduits à Moorea en 1933, y sont en expansion, occupant désormais 40ha. Ce type d’habitat n’étant pas présent de manière naturelle, la question de la gestion ne se pose pas de la même façon.

Pour en savoir plus : https://rom.pole-tropical.org/home