Les indicateurs

Les indicateurs développés par l'observatoire national de la biodiversité sont organisés en différents jeux, chacun s'attachant à couvrir l'ensemble des aspects d'une thématique particulière, sur la base d'une série limitée de questions de société. Quatre jeux d'indicateurs principaux sont d'ores et déjà proposés aujourd'hui pour documenter dans son ensemble les orientations et objectifs de la stratégie nationale de la biodiversité :

  • un jeu "SNB - Synthèse", composé d'indicateurs renseignés au niveau national, relatifs à la biodiversité mais aussi aux différents aspects de la société en interaction avec la biodiversité : politiques, comportements, pressions, services écosystémiques... ;
  • un jeu "SNB - Spécificités Outre-Mer", qui complète le précédent par quelques indicateurs traitant des éléments caractéristiques des territoires ultra-marins ;
  • un jeu "SNB - Nature", qui regroupe des indicateurs d'état et d'évolution des principales composantes de la diversité biologique, ainsi que de leur connaissance. Certains indicateurs de ce jeu sont repris dans les deux jeux précédents ;
  • un jeu "SNB - Connaissance", qui s'intéresse à la connaissance de la biodiversité, élément essentiel pour évaluer la qualité des indicateurs construits.

Des jeux thématiques sont progressivement développés pour approfondir la documentation chiffrée sur les sujets retenus comme les plus pertinents.

1,37 % du territoire métropolitain est sous protection forte.
1,37 % du territoire
2018
Le réseau d'aires protégées en métropole assure un niveau minimal de conservation pour 24 % des espèces qui en auraient besoin.
24 % des espèces couvertes
2010
57 % des surfaces identifiées pour leur nature remarquable (ZNIEFF) font l'objet de mesures de conservation.
57 % des surfaces remarquables
2020
58 % des territoires sous protection forte sont recensés dans l’inventaire des zones de nature remarquable (ZNIEFF).
58 % des territoires sous protection forte
2020
2 % des espèces menacées font l'objet d'un plan national d'action en 2020.
2 % des espèces menacées
2020
20 % des écosystèmes remarquables sont dans un état de conservation favorable.
20 % des habitats
2013-2018
26 % des écosystèmes remarquables pour lesquels la France a une responsabilité forte en Europe sont en bon état.
26% des habitats
2007 - 2012
La diversité bactérienne moyenne des sols de France métropolitaine est de 1288 taxons.
1288 taxons bactériens
2005-2015
La biomasse microbienne moyenne des sols de France métropolitaine est de 61 microgrammes par gramme de sol.
61 µg/g de sol
2000 - 2009
23 % des oiseaux communs spécialistes ont disparu de métropole entre 1989 et 2018.
- 23 % d'oiseaux
1989 -> 2018
38 % des chauves-souris ont disparu de métropole entre 2006 et 2016.
-38 % de chauves-souris
2006 -> 2016
Les éléments structurants les paysages agricoles et favorables à la biodiversité (haies, alignements d'arbres, bosquets, forêts, maquis, garrigues, friches et landes) couvrent 11,81 % des territoires agricoles.
11,81 % des surfaces agricoles
2012
Le nombre moyen de niveaux dans les chaînes alimentaires (indice trophique moyen) a baissé de 3,8 % pour les communautés d'oiseaux communs entre 2005 et 2015.
-3,8 % dans les chaînes alimentaires
2005 -> 2015
20 293 espèces ne sont présentes qu'en France (métropole et Outre-mer).
20 293 espèces endémiques
décembre 2019
La France abrite 11,6 % des espaces naturels européens, alors que son territoire représente 13,3 % de la surface de l'Union Européenne.
11,6 % de milieux naturels
2018
Les écosystèmes peu anthropisés occupent 53,3 % du territoire national.
53,3 % du territoire
2018
19 % des espèces sont éteintes ou menacées en France.
19 % des espèces menacées ou déjà éteintes
2020
13 % des espèces présentes en France sont menacées ou déjà éteintes à l'échelle mondiale.
13 % des espèces menacées ou déjà éteintes
2019
20,2 % des espèces menacées au niveau européen sont présentes en France métropolitaine.
20,2 % des espèces menacées
2019
28 % des habitats d'intérêt communautaire sont dans un état de conservation favorable.
28 % des habitats
2007 -> 2012
Le volume cumulé des bois morts et très gros arbres se maintient ou progresse dans toutes les grandes régions écologiques.
+ 25M de m3 de bois
2008 -> 2016