Espaces protégés également recensés dans l’inventaire de la nature remarquable

Espaces protégés également recensés dans l’inventaire de la nature remarquable

Proportion des surfaces d'espaces sous protections fortes également recensées dans l’inventaire ZNIEFF des espaces remarquables pour la biodiversité
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
55 % en avril 2016
 
 
 
Données sources
Fiche mise à jour le
17/05/2016

 

Les aires protégées dites fortes (catégories au sens de la stratégie de création d’aires protégées -- SCAP) terrestres, en métropole et dans les Outre-mer sont majoritairement situées dans des secteurs identifiés, dans une démarche scientifique de terrain indépendante (ZNIEFF), pour leur intérêt en termes de biodiversité patrimoniale. Ceci témoigne d’une cohérence entre les inventaires des zones d’intérêt et les décisions en matière de protection, qui souvent s’appuient sur les ZNIEFF ou sur la même information naturaliste. Décliné par grand territoire, cette cohérence est très forte en métropole, avec 94 % de ces aires protégées situées en ZNIEFF. Dans les Outre-mer, la situation est contrastée selon les territoires. Cet indicateur reste globalement à relativiser en constatant que seulement 11,5 % des surfaces en ZNIEFF de type 1 bénéficient d’un de ces statuts d’aire protégée (sens SCAP).