État des habitats les plus caractéristiques de la France au niveau européen

État des habitats les plus caractéristiques de la France au niveau européen

Proportion des habitats d'intérêt communautaire pour lesquels la France a une responsabilité supérieure à la moyenne et qui sont en bon état
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
26 % sur la période 2007-2012
 
 
Fiche mise à jour le
03/11/2015

La responsabilité d’un pays pour une entité biologique (espèce ou écosystème) est un aspect important dans les stratégies de conservation de la biodiversité. Il s’agit généralement d’accentuer les efforts sur les milieux pour lequel la France possède une forte part des superficies européennes plutôt que sur ceux pour lesquels la France représente une part marginale.

 

Pour les 301 évaluations d’état des 132 habitats d’intérêt communautaire présents en France (directive "Habitats- Faune - Flore"), le taux d’état favorable est significativement supérieur pour ceux pour lesquels la France à une forte responsabilité européenne (22 % en moyenne, 15 % pour ceux pour lesquels la France à une responsabilité modérée à faible). Cette différence peut s’interpréter par deux phénomènes, non exclusifs. Comme pour les espèces, les habitats sont probablement en meilleur état dans le cœur de leur aire de répartition car les conditions écologiques y sont plus favorables. Il pourrait aussi s’agir d’un effort de gestion sur ces habitats pour lesquels la France a une forte responsabilité.