Gestion durable des aires marines protégées

Gestion durable des aires marines protégées

Proportion, en superficie, d'aires marines protégées de plus de trois ans dotées d'un document de gestion validé par rapport à la superficie totale des aires marines protégées
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
86 % au 1er janvier 2016
 
Fiche mise à jour le
17/05/2016

 

L’indicateur s’intéresse à la part des aires marines protégées pourvues d’un document de gestion (en surface). Lors de la création d’une aire marine protégée, une durée de trois ans est considérée comme standard pour produire et adopter un document de gestion. Ce délai est donc pris en compte dans les statistiques : l’indicateur représente le rapport entre la superficie d’aires marines protégées de plus de trois ans pourvues d’un document de gestion et la superficie totale en aires marines protégées existant trois ans auparavant. Les superficies sont calculées au 1er janvier de chaque année et exprimées en pourcentage de la superficie totale des eaux marines françaises.

 

Au 1er janvier 2016, 16,5 % des eaux françaises sont classées en aires marines protégées. Trois ans auparavant, en 2013, cette superficie était plus faible (3,8 % des eaux françaises en AMP), la forte augmentation des eaux couvertes par le réseau s’expliquant notamment par la création du Parc naturel de la mer de Corail, plus grande aire marine protégée française (1 290 000 km²). 86 % de la superficie des eaux classées en AMP au 1er janvier 2013 disposent aujourd’hui d’un document de gestion validé.

 

Cet indicateur augmente si le rythme de production et d’approbation ou de renouvellement des plans de gestion des AMP est supérieur au rythme de création de nouvelles AMP. Globalement il s’agit d’un indicateur de « bonne gestion », puisqu’une AMP sans plan de gestion, même si elle peut disposer de moyens d’actions, ne dispose pas d’un bon référentiel pour agir. Cependant, la bonne gestion ne se résumant pas à la publication d’un plan de gestion, l’Agence des aires marines protégées est en phase de conception d’un tableau de bord national des aires marines protégées pour faciliter le suivi de leur efficacité au regard de leurs finalités de création.