Part du territoire métropolitain occupé par les écosystèmes peu anthropisés

Part du territoire métropolitain occupé par les écosystèmes peu anthropisés

Part du territoire métropolitain occupé par les écosystèmes peu anthropisés
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
52,7 % en 2012
 
 
 
Fiche mise à jour le
12/05/2016

 

Une diminution de la part des milieux peu anthropisés traduit directement une perte de surfaces et d'écosystèmes plus favorables à la biodiversité.