Prélèvements de bois en forêt au regard de l’accroissement des arbres

Prélèvements de bois en forêt au regard de l’accroissement des arbres

Taux de prélèvement de bois en forêt de production en France métropolitaine (au regard de la production biologique et de la mortalité des arbres)
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
50 % pour la période 2005-2013 (observations de la production biologique, de la mortalité et des prélèvements sur la période 2005-2013)
 
 
Données sources
Fiche mise à jour le
20/05/2015

L’indicateur donne une information sur la gestion pratiquée dans les forêts métropolitaines, celle-ci ne pouvant toutefois pas être interprétée en termes de biodiversité.

Si les forêts étaient en équilibre entre production biologique et prélèvement, le taux mesuré serait de 100. Un taux de prélèvement inférieur à 100% signifie que les prélèvements sont inférieurs à la quantité de bois produite par les forêts.

Sur le territoire métropolitain, la moitié (50%) de l’accroissement des arbres des forêts métropolitaines est prélevée chaque année par la société, pour différents usages (bois d’ameublement, bois de construction, bois-énergie, bois de trituration destiné à la fabrication de papier…) en France ou à l’étranger (exportations).

Quelles que soient les régions, le prélèvement est actuellement significativement inférieur à la production biologique dans les forêts de production (inventoriées annuellement par l’IGN). Les résultats montrent l’existence de grandes disparités selon les régions : les prélèvements sont très faibles en zones de haute montagne ou méditerranéenne, ils sont plus élevés dans les régions de relief et climatologie plus modérés, sans pour autant jamais atteindre la situation d’équilibre.

Des références bibliographiques en ligne sont indiquées à l'onglet "références biblio" du fichier de données au format Excel.