La gouvernance : une collaboration ouverte et transparence

La gouvernance : une collaboration ouverte et transparence

L'ONB a mis en place une gouvernance collaborative ouverte :

  • le comité national (CN ONB) qui oriente et valide les travaux de l'ONB comprend des représentants des différents collèges représentatifs de la société, selon le principe dit de la "gouvernance à cinq" :
    • Etat
    • collectivités
    • décideurs économiques privés
    • salariés
    • organisations non gouvernenmentales
    • ...auxquels sont associés des experts techniques
  • les groupes de travail (GT) et réunions thématiques (RT) sont ouverts à tout acteur qui souhaite apporter sa contribution aux travaux de l'ONB, sous réserve que leur apport soit estimé pertinent par le comité national, en cas de litige. Les membres du CN ONB ont accès librement à tout lieu de travail de l'ONB (GT, RT, réunion particulière...).
  • le processus de validation itératif des produits de l'ONB prévoit le passage et le débat dans les différents lieux de travail concernés. Un indicateur forestier sera par exemple débattu en réunion thématqiue "Biodiversité & forêt", avec avis final transmis au Groupe de travail "Indicateurs de la SNB" qui en analysera pa cohérence avec les principes généraux des méthodologies de l'ONB, puis transmis pour validation au CN.

L'ONB produit trois types d'objets : des méthodologies, des outils et des produits. Les processus d'élaboration sont entièrement transparents et les résultats publiés sur les sites internet de l'ONB.

  • le suivi scientifique est assuré indépendamment du Ministère par une coordination scientifique et technique (CST) animée par le Muséum national d'histoire naturelle (MNHN), dont les membres sont cooptés pour leurs compétences intuitu personae. Cette instance est interrogée par saisine écrite, la réponse est validée collégialement par les membres et transmise sous format non modifiable. Les avis sont mis en ligne en intégralité. La CST a un pouvoir d'auto-saisine qu'elle a déjà utilisé d'ailleurs.
  • l'expertise scientifique particulière sur chaque indicateur est organisée dans le cadre de l'action "Indicateurs de biodiversité en base de données (i-BD²)" pilotée par la FRB. L'analyse critique des indicateurs est assurée anonymement par des experts coordonnés par la FRB. La synthèse de leurs observation est publiée in extenso en annexe de chaque fiche indicateur évaluée. L'ONB souhaite tendre vers une méthode d'élaboration et d'analyse des indicateurs de type "Approche basée sur les preuves (evidence-based approach)" où l'expertise collective large (au-delà des scientifiques et experts) et basée sur les seuls faits, produit une "vérité" collective partagée.
  • les résultats sont diffusés sur les sites de l'ONB, et peuvent faire l'objet de réaction a posteriori à tous les niveaux de la chaîne d'élaboration ; les tableaux de valeurs et les figures sont téléchargeables pour chaque indicateur. Les remarques et limites sont publiées sur les fiches indicateurs et font l'objet de travaux d'amélioration permanente.