2 - Quels sont le niveau et l'évolution des services rendus à la société par la présence de forêt ?

2 - Quels sont le niveau et l'évolution des services rendus à la société par la présence de forêt ?

Présentation

« L’Évaluation des Écosystèmes pour le Millénaire » (MEA), grande étude coordonnée par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, a popularisé le terme de « services écosystémiques » ou « services écologiques ». Ils sont définis comme les bénéfices que les humains tirent des écosystèmes (MEA, 2005). Cette notion met en avant les liens de dépendance existant entre les sociétés humaines et les écosystèmes, tant à l’échelle locale qu’à l’échelle globale. Le bon fonctionnement de l’écosystème (recyclage des nutriments, formation des sols à partir de la roche-mère, production primaire…) assure la production des services écosystémiques.

« L’Évaluation des Écosystèmes pour le Millénaire » classe les services en trois grands groupes :

  • les services d’approvisionnement (ou de prélèvements) concernent les produits et matériaux de première consommation (appropriables) obtenus des écosystèmes (bois et fibres, biomasse, produits alimentaires tels que le gibier ou les champignons, ressources génétiques...) ;
  • les services de régulation, représentent la modulation des processus naturels dans un sens favorable à nos sociétés (régulation du climat local et global, contrôle de l’érosion, régulation et purification de l’eau, purification de l’air, pollinisation, protection contre les risques naturels et sanitaires…) ;
  • les services récréatifs et culturels font références aux bénéfices non-matériels apportés par les écosystèmes et les paysages : valeurs esthétiques, artistiques, patrimoniales et spirituelles ; loisirs et tourisme (promenade en forêt, sport), activités éducatives.

La forêt fournit un large panel de biens et services, dont certains font l’objet d’échanges marchands (tels que le bois ou les revenus liés à la chasse) et d’autres non (valeur esthétique d’une forêt dans le paysage, détente et promenade…). Certains possèdent une dimension locale (régulation de la qualité de l’eau), d’autres une dimension globale (régulation du climat global). La forêt serait l'écosystème fournissant la plus grande diversité de services à la société (MEA, 2005). Dans ce panel, l’approvisionnement en bois, produit « phare », pourrait ne représenter que 20% de la valeur totale des services rendus par une forêt.

Objets et indicateurs

La société agit sur les forêts et en modifie l’état, ce qui influe sur le niveau des services rendus par les écosystèmes forestiers. L’objet des indicateurs est de savoir comment et dans quelles proportions ces services sont modifiés.

Un projet, lancé en 2012 par le Ministère en charge de l’écologie, vise à cartographier les écosystèmes à l'échelle nationale (métropole et Outre-mer), à en apprécier l’état, ainsi qu'à identifier et évaluer les services écosystémiques qu'ils fournissent. Un accent particulier est porté sur les liens entre biodiversité, bon état des écosystèmes et services écosystémiques. Cette « Évaluation Française des Écosystèmes et des Services Écosystémiques » (EFESE) comporte un volet «écosystèmes et services écosystémiques forestiers », pour lequel un groupe de travail a été constitué.

Dans un souci de cohérence et de coordination entre les deux dispositifs, l’Observatoire national de la biodiversité attend les résultats de l’expertise EFESE pour aller plus loin dans l’analyse des services rendus par les écosystèmes forestiers.