7- Comment notre société s'implique-t-elle face aux enjeux de biodiversité dans les milieux marins et littoraux ?

7- Comment notre société s'implique-t-elle face aux enjeux de biodiversité dans les milieux marins et littoraux ?

Présentation

La mobilisation de tous les acteurs individuels et collectifs dans la préservation de la biodiversité est le message-clef tant des objectifs d'Aichi de la convention sur la diversité biologique au niveau mondial que de la stratégie nationale pour la biodiversité (SNB) au niveau français, plaçant cet enjeu en tête des objectifs opérationnels. Il s'agit bien de mettre l'ensemble de la société en mouvement de manière cohérente, en améliorant la prise de conscience de chacun, en explicitant les enjeux et favorisant leur appropriation individuelle et collective. La SNB affiche l'ambition de « réussir (…) l'implication de tous et de tous les secteurs d'activité ».

Objets et indicateurs

Le sujet est extrêmement vaste puisqu'il s'agit d'identifier les évolutions de l’implication pour la préservation de la biodiversité de toutes les composantes de la société. En revanche, il n'existe quasiment aucun indicateur disponible au niveau national pour évaluer cette mobilisation, et ce quel que soit le groupe d'acteurs considéré (consommateurs, élus, services de l’État, chefs d'entreprise…).

Les indicateurs proposés et renseignés sont amenés à évoluer en fonction de la capacité de mobilisation des différents acteurs pour suivre leurs engagements, même s'il ne s'agit pas pour l'ONB d'évaluer telle ou telle politique mais bien de suivre l'évolution générale de la société.

Comment évolue l’intérêt des citoyens pour la biodiversité marine et littorale ?

Qu’il s’agisse de paysage marins ou d’espèces emblématiques, un certain nombre d’écosystèmes et de composantes de la biodiversité sont particulièrement appréciés de nos contemporains. Le premier niveau d'implication identifié consiste en l'intérêt manifesté par les citoyens, prolongé par l'accès à une connaissance et une compréhension accrue du sujet de la biodiversité marine et littorale et de ses enjeux. Il est apparu comme essentiel de suivre l’attachement des citoyens d’une part, leurs contacts directs et effectifs avec à la Nature littorale et marine d’autre part, premiers pas vers une appropriation des enjeux.

Comment évolue l’intérêt des décideurs pour la biodiversité marine et littorale ?

L’intérêt des décideurs pour la biodiversité marine est un élément clé dans la mobilisation de la société. Les décideurs politiques et économiques, mais aussi les leaders d’opinion, jouent un rôle central par les décisions ou les positions qu’ils sont amenés à prendre dans leurs fonctions.

Remarque : l'ONB n'a pas identifié à ce stade de source d'information nationale permettant de suivre l'évolution de l'opinion des décideurs politiques, socio-économiques, administratifs comme on le propose pour la population en général.

Comment évolue l’implication de la société pour la biodiversité marine et littorale ?

L’implication effective de la société en matière de préservation de la biodiversité marine et littorale se manifeste de multiples façons. La participation à des programmes de science citoyenne ou de science participative, ou l’adhésion à des associations de protection de la nature et de l’environnement sont des exemples d’actions menées par le grand public parmi d’autres : le recensement des actions est rendu délicat par cette multiplicité, et la centralisation de l’information à ce sujet est quasi-inexistante. L’engagement des acteurs dans les processus de décision est également une dimension importante de l’implication de la société. A titre individuel aussi bien que dans le cadre de l’action des organisations de la société civile ou celui de la représentation syndicale et professionnelle, cet engagement prend lui aussi de multiples formes : contributions aux consultations publiques, participation à des instances de gouvernance (conseils maritimes de façade, conseils de gestion des parcs naturels marins,….) ou prise de responsabilité directe dans la gestion des milieux (opérateur de site Natura 2000, gestionnaire de réserve de biosphère).

Remarque : peu d'indicateurs génériques sont disponibles au niveau national ; le suivi éventuel des engagements des acteurs dans le cadre de la SNB devrait peu à peu étoffer la connaissance en la matière.

Comment évolue la mobilisation des moyens pour la biodiversité marine et littorale ?

La mobilisation de la société vis-à-vis de la biodiversité peut être de nature financière ; les moyens investis indiquent l’importance socio-économique accordée. Le choix d’affecter des budgets à la préservation de la biodiversité au niveau national, ou via l'aide publique au développement à l'international, traduit en effet le diagnostic de son importance pour la viabilité de l’activité socio-économique et au-delà, de la société. Elle traduit une reconnaissance implicite de la valeur sociale et économique (y compris culturelle) de la biodiversité, via les services écosystémiques qu’elle assure.

Les indicateurs de mobilisation financière en faveur de la biodiversité marine et littorale sont extrêmement transversaux à l'ensemble des questions de société relatives aux milieux marin et littoral puisque la question des moyens irrigue l'ensemble des activités liées à la biodiversité. Ils constituent ainsi l'une des formes les plus concrètes et partagées d'implication effective de toute la société.