Récifs coralliens : 2/3 des stations suivies présentent un état stable ou en amélioration... et 1/3 une dégradation

Un partenariat avec l’Initiative Française sur les Récifs Coralliens (IFRECOR) a permis à l'ONB de publier un premier indicateur national relatif à l'Évolution de l'état des récifs coralliens, écosystèmes d'importance majeure pour lesquels la France a une responsabilité d'importance en matière de préservation. Elle abrite en effet 10 % des récifs coralliens mondiaux (4ème rang – 55 000 km2), répartis au sein de dix collectivités d’outre-mer tropicales : Guadeloupe, Martinique, Mayotte, La Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna, Saint-Barthélemy, Saint-Martin et les îles Eparses de l’océan Indien.

Cet indicateur récent est annuellement renseigné et continuellement amélioré. Il constitue l'aboutissement d'un processus lourd, rendu possible grâce à la mobilisation de tous les acteurs professionnels ou bénévoles au niveau de chaque territoire : inventaire, synthèse, remontée et harmonisation des données.

La valeur de 64 % des stations suivies en état stable ou en amélioration au niveau national recouvre des réalités hétérogènes, puisqu'elle fluctue de 25 à 81 % en fonction des collectivités. Seules 81 stations des 691 référencées dans les outre-mer français sont prises en compte dans son estimation.

Pour en savoir plus : http://www.ifrecor.com/

La démarche "1 semaine - 1 indicateur"

Français
Date
31/05/2016