Fragmentation des milieux naturels

Fragmentation des milieux naturels

Taille effective de maille des espaces naturels en France métropolitaine
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
99,97 km² en moyenne par maille en 2006
 
 
Fiche mise à jour le
13/03/2017

Une faible taille effective de maille indique un morcellement des espaces naturels du territoire étudié. Plus la taille est faible, plus les espaces naturels sont morcelés. L'évolution dans le temps et la variation dans l'espace de la taille effective de maille permettent de suivre la pression de la fragmentation des habitats sur la biodiversité.

La France métropolitaine a une taille effective de maille de 99,97 km² en 2006 contre 100,44 km² en 1990. La maille régulière qui possède le même degré de fragmentation que les espaces naturels français est ainsi faite de carrés d’environ 10 km de côté.

Le suivi de l’occupation des sols montre une diminution persistante de la surface des milieux seminaturels. Ils représentaient 53,1 % du territoire terrestre métropolitain en 1990 et 52,7 % en 2006.

Par ailleurs de grandes infrastructures de transport terrestre sont construites. Il en résulte une fragmentation de plus en plus forte des espaces naturels. La régression des surfaces d’habitats naturels, le cloisonnement des milieux naturels peuvent conduire à l’isolement et au confinement de populations. Ainsi, de nombreuses espèces animales ou végétales peuvent rencontrer des difficultés pour l’accomplissement de leur cycle de vie. D’autre part, leur faculté d’adaptation au changement climatique par déplacement des aires de répartition peut être compromise.