Niveau de connaissance de la répartition des espèces métropolitaines

Niveau de connaissance de la répartition des espèces métropolitaines

Proportion d'espèces métropolitaines faisant l'objet d'au moins une donnée d'occurrence dans l'INPN
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
45 % début 2016
 
Fiche mise à jour le
01/06/2016

 

En 2016, près de la moitié des 88 922 espèces recensées en métropole (domaines continental et marin) possède au moins une donnée d’occurrence diffusée sur le site de l’INPN.

Les inventaires et surtout la mise à disposition de nouveaux jeux de données progressent assez rapidement. Cela a permis, en un an, de diffuser des données pour plus de 6 500 espèces supplémentaires, alors qu’en parallèle le nombre d’espèces signalées dans le référentiel taxonomique TAXREF a relativement peu évolué.

Si pour la grande majorité des vertébrés et des plantes vasculaires, l’enjeu consiste à disposer d’une répartition d’ensemble et de suivis temporels, on constate que la connaissance basique et fondamentale manque encore pour de nombreux invertébrés et champignons. Dans un territoire censé être bien connu comme la France métropolitaine, on ne dispose pas de données accessibles pour encore 55 % des espèces !

La numérisation et le partage des données restent un enjeu fort, qui doit être poursuivi dans le cadre du système d’information sur la nature et les paysages (SINP).