Rapport entre la régression et l'extension des milieux humides à dominante naturelle

Rapport entre la régression et l'extension des milieux humides à dominante naturelle

Ratio entre les milieux humides à dominante naturelle dont l'étendue régresse par rapport à ceux dont l'étendue progresse au sein d'un échantillon national de sites
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
2,9 fois plus de milieux qui régressent en étendue que de milieux qui progressent
 
 
 
Fiche mise à jour le
18/05/2016

L'indicateur vise à apprécier le maintien, la diminution ou l'accroissement de la diversité des milieux humides en étendue. La stabilité totale correspondrait à un statu quo.

L'indicateur est élevé lorsque les milieux voyant leur étendue diminuer sont plus nombreux que ceux voyant leur étendue augmenter. Cela n'indique pas forcément une diminution de surface (le ratio porte sur le nombre de milieux, pas sur une évolution de surface nette surface nouvelles / surfaces disparues), mais le fait que plus de milieux régressent (indicateur fort) indique une tendance à la réduction à terme de la diversité des milieux.

Dans la durée, il sera important de vérifier si ce sont toujours les mêmes milieux qui régressent ou si l'on assiste à un flux et reflux dans une stabilité dynamique de l'équilibre entre milieux (indépendamment de l'évolution de la surface totale).

Un indicateur complémentaire (non disponible actuellement) serait l'évolution des surfaces de milieux humides, pour savoir si ces régressions ou extensions se font ou non à surface totale constante ou non.

L'indicateur est :

  • égal à 1 lorsque le nombre de milieux qui régressent est égal à celui du nombre de milieux qui progressent ;
  • inférieur à 1 si le nombre de milieux qui régressent est inférieur au nombre de milieux qui progressent ;
  • supérieur à 1 si le nombre de milieux qui régressent est supérieur au nombre de milieux qui  progressent.