Évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides en métropole

Évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides en métropole

Taux d'évolution de la pollution des cours d'eau par les pesticides en France métropolitaine
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
- 10 % sur la période 2008-2014
 
 
 
 
 
Fiche mise à jour le
15/05/2017

Une diminution de l'indicateur aura probablement des conséquences positives sur la biodiversité.

En France métropolitaine, l’indice d’évolution de la présence des pesticides dans les cours d’eau (IPCE), qui prend en compte l’écotoxicité de chacune des substances, affiche une baisse de 10 % entre 2008 et 2014, malgré un pic en 2012. L’évolution est guidée par les herbicides. Ce groupe n’est pas le plus écotoxique mais est le plus présent dans les milieux aquatiques. Les teneurs en herbicides ont diminué sur la période, à la faveur notamment d’interdictions d’usage du diuron en 2008 et de l’acétochlore en 2013. La tendance est également influencée par la météorologie, qui conditionne les épandages et peut favoriser les mécanismes de dérive et transfert. Ainsi la diminution de début de période est liée à un contexte climatique favorable, les pluies ayant été en deçà de la normale entre 2009 et 2011.

Sur la période 2008-2014, nous constatons une baisse de - 13 % pour les herbicides, de -11 % pour les insecticides et de    - 9 % pour les fongicides.

Si la tendance métropolitaine est en légère baisse, les évolutions locales sont plus contrastées, avec des hausses relevées sur des bassins des régions Centre - Val-de-Loire et anciennement Poitou-Charentes et Midi-Pyrénées. Les herbicides de grandes cultures y sont effectivement en hausse notable : acétochlore avant 2013, métazachlore, métolachlore, diméthénamide et isoproturon.

Les bassins aux plus fortes teneurs en 2014 sont aussi ceux où la progression a été la plus marquée depuis 2008.

Les efforts sont donc à poursuivre pour respecter les objectifs de bon état des eaux assignés par la Directive-Cadre sur l'Eau (DCE), d’autant plus que la présence des pesticides reste généralisée dans les cours d’eau, avec des teneurs qui demeurent élevées dans certains bassins.