Évolution de l'état des récifs coralliens

Évolution de l'état des récifs coralliens

Proportion des stations de suivis des récifs coralliens dans les Outre-mer français dont le recouvrement en corail vivant est en diminution
Présentation et interprétation de l'indicateur
Valeur par période
29 % en 2017
 
 
 
 
Données sources
Fiche mise à jour le
30/08/2018

L’indicateur est nouveau. Un certain recul va être nécessaire pour définir précisément les modalités de son interprétation.

 

Les évolutions majeures qui affectent les taux de recouvrement en corail vivant résultent des évènements naturels (cyclones, épisodes de blanchissement, infestations d’Acanthaster planci L. - ou astérie couronne d'épine -, blooms algaux), des pressions anthropiques et du réchauffement climatique, avec une chute plus ou moins brutale du recouvrement en coraux vivants suite à ces évènements, puis une reprise plus ou moins rapide de la colonisation.

 

La valeur de 29 % recouvre des réalités hétérogènes, puisqu'elle fluctue de 19 à 60 % en fonction des collectivités. Seules 82 stations des 691 référencées dans les Outre-mer français sont prises en compte dans son estimation.

 

Cette valeur rend difficilement compte des différences entre les COM.

 

A l’échelle nationale 29% des stations suivies montrent une diminution du recouvrement corallien. Cette évaluation est partielle et diffère fortement entre territoire. Elle ne tient pas compte des derniers évènements extrêmes (cyclones Antilles 2017, épisode de blanchissement des coraux Indo-Pacifique 2016-2017). 

 

La prochaine mise à jour devrait permettre une extension du périmètre pour inclure Saint-Barthélemy et les îles Éparses.